Villages d’Enfants SOS et Bonka Circus lancent une deuxième campagne internationale

Villages d’Enfants SOS et Bonka Circus lancent une deuxième campagne internationale

Monday, December 4, 2017 — Le 20 novembre, lors de la Journée internationale des droits de l’enfants, Bonka Circus et Villages d’Enfants SOS ont lancé une deuxième campagne internationale. Cette fois, Villages d’Enfants SOS souligne l’importance du soin inconditionnel pour les enfants. Un nouveau rapport de l’ONG révèle en effet que les enfants qui ne reçoivent pas assez de soin et d’amour dans leurs jeunes années connaîtront aussi de nombreux problèmes dans la suite de leur vie.  

Cette année également, Villages d’Enfants SOS, l’ONG internationale qui s’investit pour les enfants qui ne bénéficient pas du soin d’un parent et pour les enfants des familles ‘à risques’, mène avec Bonka Circus une campagne internationale dans plus de 70 pays. Pour la deuxième fois, l’ONG entend ainsi attirer l’attention sur les enfants qui grandissent dans des conditions familiales précaires. En Belgique, il s’agit d’1 enfant sur 25. 1 enfant sur 10 est concerné dans le monde, soit quelque 220 millions d’enfants. Ces enfants ne grandissent pas avec leurs parents pour différentes raisons ou leurs parents ne satisfont pas les besoins physiques et émotionnels fondamentaux de leur enfant.

Au travers du message clair « Aucun enfant ne devrait grandir seul », Villages d’Enfants SOS espère faire baisser ce chiffre. L’ONG soutient ce message avec une vidéo émouvante réalisée grâce aux plus de 400 envois d’enfants dans le monde entier. Villages d’Enfants SOS y pose la question suivante : « Montre-nous comment ton papa ou ta maman t’aime » ? Elle a été submergée par des vidéos montrant des scènes familiales chaleureuses et réconfortantes. Ensuite, une sélection a été faite parmi toutes ces vidéos permettant de réaliser une vidéo émouvante. À la fin, nous voyons un enfant qui ne sait rien montrer, tout comme 1 enfant sur 10 dans le monde.

« Care Effect » : chaque euro investi génère de 4 à 9 euros pour la communauté

L’objectif social de la campagne est non négligeable. Un nouveau rapport de Villages d’Enfants SOS, intitulé « Le Care Effect », montre que les enfants qui grandissent sans l’amour et les soins d’une famille les entourant de manière inconditionnelle obtiennent de moins bons résultats à l’école, souffrent de problèmes de concentration et développent moins de compétences sociales, ce qui peut nuire à leurs perspectives d’avenir. Différentes études menées par l’Université de Harvard confirment l’affirmation suivante : chaque euro investi dans le développement et les soins d’un enfant vulnérable permettra à la communauté de gagner, à terme, 4 à 9 euros.

Les médias

Un toolbox a été mis à la disposition de tous les pays participants, reprenant une vidéo, des encarts presse, des bannières et du matériel média. Afin de lancer la campagne internationale, un Thunderclap a été organisé qui lançait un appel aux gens, dans 7 langues différentes, pour qu’ils prêtent leurs réseaux sociaux à Villages d’Enfants SOS. Le 20 novembre, la nouvelle vidéo a été postée sur les canaux de tous ceux qui ont soutenu la campagne. L’enthousiasme mondial est grand, comme le prouve la photo de la campagne ci-dessous près de Time Square à New York.

En Belgique, la campagne a bénéficié du support puissant des ambassadeurs de Villages d’Enfants SOS Belgique. Ronny Mosuse a composé la musique pour la vidéo pour la deuxième de suite, Jacques Borlée a raconté une histoire de son passé qui a constitué la base pour un spot radio, Vincent Kompany a signé le Thunderclap en anglais, français et néerlandais et Kim Clijsters a fait écho à la campagne dans Van Gils en gasten.

En outre, la campagne a bénéficié d’une attention éditoriale de Bel RTL, Knack, Q-music…. Par ailleurs, Telenet, Coca Cola, Orange, Samsung, Base et KBC ont offert leur espace médiatique à Villages d’Enfants SOS avec ‘Donate a spot’, permettant ainsi la diffusion du spot en TV en prime time (voir un exemple dans les annexes).

À propos de Villages d’Enfants SOS :

  • Villages d’Enfants SOS offre aux enfants seuls un foyer plein d’amour, où ils ont un parent qui se soucie d’eux et où ils peuvent redevenir des enfants.
  • Villages d’Enfants SOS est présent dans 134 pays, dont la Belgique.
  • Dans le monde, plus de 78 000 enfants grandissent dans un des 560 Villages d’Enfants SOS.
  • L’organisation soutient plus de 420 000 parents et enfants par le biais de 630 programmes de renforcement familial SOS.
  • En Belgique, Villages d’Enfants SOS est également actif en Flandre avec la maison Simba et Hejmo, et en Wallonie, avec le SOS Village d’Enfants Chantevent.

À propos de Bonka Circus :

Pour l’agence de communication créative Bonka Circus, il vaut mieux raconter les histoires fortes en associant un bon contenu à des campagnes (socialement) impactantes. Ainsi, Bonka Circus a réalisé pour les Diables Rouges non seulement la campagne sur les projets « Les Défis des Diables » et « Tous Ensemble » (en collaboration avec Boondoggle) et a aussi imaginé et réalisé la production télé « Iedereen Duivel / Les Diables au Cœur » (Eén, La Une) qui a permis de rallier les Belges à nouveau de façon positive derrière les Diables Rouges. En ce moment, Bonka Circus produit pour la VRT le programme de prestidigitation « Trix » qui veut inciter les enfants à découvrir le monde de la magie, et aussi Typisch Mensen sur la chaîne één, un magazine dans lequel Freek Braeckman et Julie Van den Steen exposent les participants flamands aux expériences sociales les plus folles.

Bonka Circus réalise également des projets pour Play Sports, le Musée de l’Afrique à Tervueren, la VSV et Actiris, le service public de l’emploi bruxellois.

Pour de plus amples informations :

  • Peter Verbiest (Bonka Circus) : 0476 35 99 95
  • Vincent Jansen (Bonka Circus) : 0475 53 21 24
  • Hilde Boeykens (Villages d’Enfants SOS) : 0478 39 04 39
  • Tom Moons (Villages d’Enfants SOS) : 0497 58 37 29
Image de la campagne sur Times Square NY